Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

ENTASSEMENT

24 nov. 2021

Les derniers chiffres montrent que le commerce du bambou et du rotin est en hausse.

 Messages clés :

Dans son dernier rapport sur le commerce, l’Organisation Internationale du Bambou et du Rotin (INBAR) a subdivisé le commerce international des produits du bambou et ceux du rotin.

Selon les données de la base de données UN Comtrade, en 2019, les exportations du bambou et du rotin ont atteint 3,4 milliards USD. Il s’agit d’une augmentation de 5 % par rapport à ceux de 2018 et d’une augmentation apparemment spectaculaire par rapport aux années antérieures à 2017, en raison de données plus précises. (Lire plus à ce sujet ci-dessous.)

Exportations de produits en bambou et en rotin entre 2009 et 2019 (en millions USD). L’année 2019 est la dernière pour laquelle des données complètes sont disponibles. (* L’augmentation des chiffres est due aux nouveaux codes du Système harmonisé SH qui sont entrés en vigueur en 2018.)

Les produits en bambou ont constitué l’essentiel du commerce global : Les produits du bambou d’une valeur de 3,054 milliards USD ont été exportés en 2021. La région d’Asie-Pacifique est restée le plus grand exportateur de produits en bambou. En particulier, les exportations de la Chine représentent 67% du total mondial : En 2019, le pays a exporté plus de 2 milliards USD de produits en bambou en 2019.

Les entreprises européennes commencent à produire davantage de produits en bambou de haute qualité, tels que ces terrasses et ces meubles Crédit : MOSO BV Ltd.

L’Union européenne et l’Amérique du Nord deviennent des négociants de plus en plus importants de produits en bambou et en rotin. Ensemble, ces deux régions ont importé plus de 60% de tous les produits en bambou et en rotin commercialisés. L’Union européenne est également en train de devenir un plus grand producteur de produits en bambou, en particulier de vaisselle, d’ustensiles de cuisine, et de panneaux pour la construction : en 2019, la région a vendu 289 millions USD de produits en bambou.

Sans surprise, compte tenu de son histoire de production et d’utilisation du rotin, l’Indonésie reste le plus grand exportateur de produits en rotin. En 2019, le pays a exporté 37 millions USD de produits en rotin, soit 38% du total mondial.

Pourquoi le commerce a – t – il explosé ?

La croissance apparente du commerce international du bambou et du rotin est due aux nouveaux codes commerciaux. Les codes du Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises, ou Système harmonisé (SH) sont utilisés par plus de 200 pays et économies pour classer les produits faisant l’objet du commerce international. Historiquement, il y avait un manque de codes SH spécifiques pour décrire les produits forestiers non ligneux comme le bambou et le rotin. Cependant, avec la coopération de l’INBAR, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Administration générale des douanes de la Chine, un certain nombre de nouveaux codes ont été approuvés, plus récemment en 2017.

Actuellement, il existe 24 codes SH décrivant une large gamme de produits en bambou et en rotin couramment commercialisés, tels que le charbon de bambou, la pâte de bambou et les articles à base de papier, les planchers de bambou pour le revêtement du sol, et la vannerie et les meubles en rotin. Cette nouvelle capacite de classification des produits a entrainé une « augmentation » significative du commerce mondial total des produits en bambou et en rotin depuis 2018.

Il est important de noter qu’il est probable que les exportations ne représentent encore qu’une très petite partie du commerce global du bambou et du rotin. En 2019, l’Association chinoise de l’industrie du bambou a estimé que la valeur totale de la production de l’industrie du bambou a atteint 300 milliards CNY (46 milliards USD), ce qui signifie que les exportations ne représentaient que 5% du commerce total. Cela pourrait être encore plus vrai pour les pays qui n’ont pas de chaîne de valeur du bambou très développée.

Avec leur propagation abondante dans les régions tropicales et subtropicales, et leurs utilisations diverses, le bambou et le rotin sont déjà une source essentielle de fibres, de combustibles et de revenus pour des millions de personnes. Selon le Dr. Wu JunQi, spécialiste du commerce à l’INBAR, « La compréhension du commerce du bambou et du rotin est essentielle pour sensibiliser les gens à ces plantes et fournir un soutien approprié au développement de produits. Ce dernier rapport est une excellente nouvelle pour la visibilité des produits du bambou et du rotin et pour la croissance du secteur ».

Lire le rapport complet ici.

À propos de l’INBAR

Créée en 1997, l’Organisation internationale du bambou et du rotin (INBAR) est une organisation intergouvernementale de développement qui promeut l’utilisation du bambou et du rotin pour le développement durable de l’environnement. Elle est actuellement composée de 48 États membres.

En tant qu’Organisme international de produit en bambou et en rotin du Fond commun de produits de base, l’INBAR rassemble et analyse des données sur le commerce international du bambou et du rotin. Les rapports précédents sont disponibles au Centre de ressources de l’INBAR. L’INBAR gère également une base de données sur le commerce des produits en bambou et en rotin.

(Image en vedette : Une femme empilant des meubles en rotin à Cirebon, en Indonésie. Crédit : Bastian AS.)