Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Fidji adhere à l’INBAR

27 Oct 2020

La République des Fidji a rejoint l’INBAR en septembre 2020. Cette semaine, l’INBAR a célébré l’adhésion de son 47e État membre.

Le 27 octobre, des diplomates et des décideurs se sont réunis pour célébrer l’adhésion de la République des Fidji à l’INBAR, lors d’une cérémonie de levée du drapeau qui s’est tenue devant le siège de l’Organisation à Beijing. L’événement a attiré de nombreux participants, avec des représentants des États membres de l’INBAR et d’autres pays du Pacifique, ainsi que de la Chine, pays hôte de l’INBAR.

Le bambou est un élément clé de la vie et de la culture des Fidji et de nombreux autres États insulaires du Pacifique, et il est utilisé depuis des siècles à des fins très diverses, notamment la construction, les radeaux et les pièges de pêche. Selon Son Excellence M. Manasa R. Tagicakibau, Ambassadeur des Fidji en Chine, qui a pris la parole lors de la cérémonie, le bambou peut contribuer à l’action de son pays dans la lutte contre la déforestation, le changement climatique et le chômage. Comme l’a souligné M. Tagicakibau, ce n’est pas la première fois qu’INBAR et les Fidji collaborent: Ces dernières années, le Ministre Fidjien des Femmes, des Enfants et de la Réduction de la pauvreté et le Ministre des Forêts ont visité le siège de l’INBAR; L’INBAR a également coorganisé un événement avec les Fidji sur le thème «Le bambou dans l’action contre le changement climatique dans les petits États insulaires en développement» lors de la conférence des Nations Unies sur le climat en 2017, dont les Fidji assurait la présidence.

Son Excellence M. Manasa R. Tagicakibau, Ambassadeur des Fidji en Chine: Les Fidji « prennent le bambou au sérieux » pour promouvoir le développement durable

Prenant la parole au nom du Président du Conseil de l’INBAR, qui est composé de tous les États membres de l’INBAR, l’Ambassadeur du Cameroun en Chine, Son Excellence M. Martin Mpana, a souhaité la bienvenue aux Fidji et a exprimé l’espoir que le bambou et le rotin pourraient jouer un rôle important dans «la convalescence verte dans le monde ravagé par la pandémie. » La professeure Jiang Zehui, coprésidente du conseil d’administration d’INBAR, a partagé ce souhait et a exprimé sa conviction que l’adhésion des Fidji à l’INBAR « ouvrira sûrement une nouvelle ère de développement rapide … au développement durable de l’industrie du bambou et du rotin en Océanie et dans le monde. »

Deux représentants de la Chine, pays hôte d’INBAR, ont également pris la parole lors de l’événement. Dans son discours, M. Li Chunliang, le Directeur Adjoint de l’Office National des Forêts et des Prairies, a rappelé aux participants que Fidji était le premier pays insulaire du Pacifique à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine, et que les deux pays ont largement collaboré à des projets de gestion forestière au cours des dernières décennies. M. Li a exprimé sa conviction que l’adhésion des Fidji à l’INBAR « facilitera non seulement le développement du secteur du bambou aux Fidji, mais donnera également de nouvelles opportunités et un nouvel élan à la coopération forestière entre la Chine et les Fidji dans les années à venir. » M. Xiao Nan, du Département des Affaires Economiques Internationales du Ministère des Affaires Etrangères, a réitéré la volonté de la Chine de travailler avec l’INBAR et ses États membres pour promouvoir le Programme des Nations Unies pour le Développement Durable à l’horizon 2030.

Après les discours, Son Excellence M. Tagicakibau et le Directeur Général de l’INBAR, M. Ali Mchumo, ont hissé le drapeau national des Fidji devant le siège de l’INBAR.

L’INBAR compte désormais 47 États membres au total, presque tous des pays en développement des régions tropicales et subtropicales. INBAR a une présence très active dans la région Asie-Pacifique, où il compte 15 États membres. Avant la cérémonie de levée du drapeau, des représentants d’un certain nombre d’Ambassades et de Commissions de pays insulaires du Pacifique, dont des États non membres, la Micronésie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Samoa, ainsi que le Délégué Commercial de la Commission du Commerce et de l’Investissement des Îles du Pacifique, ont participé à une visite de la salle d’exposition des produits en bambou et rotin.

Pour en savoir plus sur les ressources en bambou des Fidji et l’adhésion à INBAR, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur le travail d’INBAR dans ses États membres, lisez nos actualités ici.

Son Excellence M. Tagicakibau et le Directeur Général de l’INBAR, M. Ali Mchumo, hissant le drapeau national des Fidji devant le siège de l’INBAR

Des représentants d’un certain nombre d’Ambassades et de Commissions des pays insulaires du Pacifique ont été invités à visiter la salle d’exposition des produits en bambou et en rotin.