Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Le Pakistan adhère à l’INBAR

1 jul. 2021

La République Islamique du Pakistan devient le 48e  pays membre de l’INBAR.

Le 1e juillet 2021, la République islamique du Pakistan a officiellement rejoint l’INBAR. Il devient le 48e pays membre de l’organisation, et le 16e dans la région Asie-Pacifique.

Le Pakistan entretient une relation ancienne avec INBAR, et y a été un observateur depuis la fondation de l’organisation en 1997. Durant ces dernières années, l’INBAR et le Pakistan ont collaboré à de nombreuses occasions. En 2019, une délégation en provenance du Ministère du Changement Climatique a visité l’INBAR lors d’une mission en Chine, pour discuter de la coopération sur la gestion forestière. En 2020, l’Ambassadeur du Pakistan à Pékin, S.E.M. Moin ul Haque, a visité le siège social de l’INBAR. Par la suite, en janvier 2021, une autre délégation, composée du personnel de l’Ambassade et de leurs conjoints s’est rendu au siège de l’INBAR, conduite par Mme Farah Moin, épouse de S.E.M. Moin ul Haque.

Une délégation des épouses du personnel de l’Ambassade du Pakistan visitant la salle d’exposition des produits de bambou et de rotin

Le bambou est déjà cultivé dans plusieurs régions du Pakistan, qui compte environ 16 différentes variétés de bambou. Les habitations en bambou ont également été initiées dans le pays afin de construire des logements suite à des catastrophes naturelles, telles que les séismes et les inondations. En 2020, l’architecte pakistanaise Yasmeen Lari obtient le prix Jane Drew pour avoir conçu un centre dédié aux femmes, en bambou au Nord du Pakistan.

Yasmeen Lari devant le Centre pour les femmes. Photo de Al Jazeera

« Nous sommes ravis d’accueillir le Pakistan dans le réseau d’INBAR », a déclaré le Professeur Lu, Directeur général adjoint d’INBAR. « Le Bambou joue un rôle important dans les efforts du Pakistan pour réhabiliter des terres dégradées dans le cadre de la nouvelle initiative « Plant for Pakistan » qui vise à planter 10 milliards d’arbres; et peut fournir un matériel durable pour la construction des infrastructures et la création d’emplois écologiques. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler davantage avec le Pakistan pour un développement vert et écologique par l’utilisation du bambou et du rotin. »

Pour plus d’informations sur les projets en cours des pays membres d’INBAR, cliquez ici.