Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Les produits en bambou sont-ils réellement “verts” ?

7 Fév. 2020

Une nouvelle « analyse du cycle de vie » (ACV) révèle que de nombreux produits en bambou et leur processus de production sont neutres en carbone.

En raison de sa croissance verte, de sa récolte durable et de ses propriétés ligneuses, le bambou est largement perçu comme une alternative verte de choix aux matériaux utilisés dans les secteurs du bâtiment et de la décoration intérieure.

Cependant, certains soutiennent que les coûts environnementaux de production – et le fait que les ressources en bambou sont situées loin des marchés de consommation occidentaux – l’emportent sur les avantages écologiques de cette plante.

Un nouveau rapport décrit un processus validé scientifiquement pour évaluer la performance écologique des produits fabriqués à partir de bambou. Il montre comment les articles fabriqués à partir de cette plante peuvent être neutres en carbone – ou même négatifs en carbone – tout au long de leur cycle de vie. Il fournit aux producteurs un outil pour certifier la performance écologique de leurs produits – dont le nombre ne cesse de croître sur le marché.

Le rapport se base sur une analyse du cycle de vie et de l’empreinte carbone. Il montre comment recueillir des données pertinentes afin de mesurer l’impact environnemental de la fabrication de produits durables en bambou. Cette étude a analysé la production de plusieurs produits en bambou : revêtement de sol, plancher, bardage, plaquage et poutre. Il met en évidence que ces produits ont une empreinte carbone neutre – après leur production et leur transformation en Chine, leur transport vers les marchés de consommation aux Pays-Bas et, enfin, leur incinération pour la production d’énergie.

Lors de la cérémonie de présentation, l’ancien directeur général de l’INBAR, Dr Hans Friederich, a déclaré : « Le secteur du bambou se doit de démontrer de manière transparente ses performances environnementales. C’est la condition pour que l’industrie atteigne son plein potentiel, notamment dans les pays en développement. Une solide analyse du cycle de vie fournit les preuves que les consommateurs, les marchés et les régulateurs demandent. »

L’étude est le fruit d’une collaboration entre MOSO International, premier producteur européen de produits industriels en bambou basé aux Pays-Bas, l’Université de Delft et l’INBAR.

L’auteur principal du rapport, le Dr Pablo van der Lugt, a souligné qu’il n’y a pas d’approche unique pour évaluer le cycle de vie des produits. Chaque produit nécessite sa propre analyse.  « Nos résultats montrent que l’empreinte carbone des produits en bambou que nous avons étudiés dans ce scénario peut être neutre en carbone. Cela est dû à la restauration des terres dégradées et au reboisement importants en Chine qui augmentent le stockage de carbone dans les forêts ainsi qu’à la substitution de combustibles fossiles par du bambou à la fin du cycle de vie du produit, sur la base des normes et des scénarios d’élimination des déchets aux Pays-Bas. »

Les résultats présentés dans le rapport fournissent un cadre pour inciter d’autres producteurs de bambou à utiliser cette approche afin d’évaluer leur performance écologique et réduire les impacts environnementaux de leurs produits. L’analyse du cycle de vie informe également les décideurs politiques de la durabilité des produits en bambou et des systèmes agroforestiers. Il appuie l’élaboration de politiques incluant le bambou et le rotin dans les plans d’investissement et les politiques nationales et internationales.Alors que les grandes entreprises consommatrices de bois promettent d’atteindre l’objectif zéro déforestation d’ici 2020, beaucoup voient le bambou comme un excellent matériau de remplacement pour la production de meubles, de fibres et d’autres produits.

Grâce à la confirmation scientifique apportée par cette analyse du cycle de vie, les avantages écologiques du bambou peuvent désormais être justifiés de manière certaine aux consommateurs.

Pour plus d’informations :

Le rapport en anglais – L’impact environnemental des produits industriels en bambou : analyse du cycle de vie et de séquestration du carbone – peut être téléchargé ici.