Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Soutenir le développenebt industriel du bambou et du rotin

6 nov. 2021

L’INBAR et l’ONUDI ont signé un accord de coopération sur le développement commercial du bambou et du rotin.

Le 28 octobre, l’INBAR et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) ont signé un accord s’engageant à renforcer la coopération pour le développement de la filière mondiale du bambou et du rotin.

L’ONUDI est l’agence spécialisée des Nations Unies (ONU) qui promeut le développement industriel pour la réduction de la pauvreté, la mondialisation inclusive et la durabilité environnementale. Elle compte 170 États membres. S’exprimant lors de la cérémonie de signature, M. Li Yong, directeur général de l’ONUDI, a déclaré : « L’INBAR et l’ONUDI partagent de nombreuses aspirations communes. Nos organisations travaillent toutes deux avec les individus sur le terrain pour améliorer leurs moyens de subsistance et renforcer les modèles durables de croissance économique. À cet égard, la Stratégie 2015-2030 de l’INBAR s’aligne sur les cadres programmatiques de l’ONUDI pour les années à venir, en proposant des solutions concrètes pour l’approvisionnement et le déploiement de matières premières durables pour les objectifs communs de développement des pays du Sud. »

Le directeur général de l’ONUDI, M. Li Yong, et la coprésidente du conseil d’administration de l’INBAR, la professeure Jiang Zehui, ont assisté à la cérémonie de signature

Le bambou et le rotin sont deux des produits forestiers non ligneux les plus précieux au monde, mais dans de nombreux endroits, leur usage demeure essentiellement domestique et informel. Avec l’ONUDI, l’INBAR espère promouvoir le développement des filières bambou et rotin. En particulier, l’accord fait référence à la promotion de l’agro-industrie et de l’entrepreneuriat rural ; à l’amélioration des normes et de la certification pour les produits en bambou et en rotin ; à la création de chaînes de valeur solides pour les produits en bambou et en rotin ; et à la promotion de l’échange de meilleures pratiques et technologies entre les réseaux de l’ONUDI et de l’INBAR.

S’exprimant au nom du conseil d’administration de l’INBAR, la coprésidente, la professeure Jiang Zehui, a déclaré : « L’ONUDI et l’INBAR partagent une vision commune dans de nombreux domaines… Il s’agit d’une coopération gagnant-gagnant pour faire progresser notre vision et notre mission et contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies, et elle est particulièrement importante pour la transformation industrielle de la filière mondiale du bambou et rotin. »

Mchumo, directeur général de l’INBAR, a convenu que « cet accord reflète l’engagement de l’INBAR et de l’ONUDI à l’égard de l’utilisation du bambou et du rotin pour le développement durable ; il devrait jouer un rôle important pour contribuer conjointement à la réalisation du développement durable ».

Le bambou et le rotin peuvent être utilisés pour créer une large gamme de produits durables et de haute qualité, mais davantage de soutien et d’investissements sont nécessaires pour développer ces filières.