L'Organisation internationale du bambou et du rotin

L'Organisation internationale du bambou et du rotin

Global
Programmes

ODD 1 : éradiquer la pauvreté

Le bambou et le rotin poussent localement dans certaines des communautés les plus pauvres de la ceinture tropicale et subtropicale. L’INBAR a œuvré dans le monde entier pour promouvoir l’utilisation du bambou et du rotin dans un développement rural respectueux de l’environnement et contribuer au premier Objectif de développement durable de l’ONU : l’élimination de la pauvreté.

Plusieurs facteurs font du bambou et du rotin des outils particulièrement importants pour créer ou améliorer les moyens de subsistance et réduire la pauvreté :

  • Le bambou et le rotin ont de multiples utilisations à forte valeur ajoutée. Le bambou peut être utilisé pour fabriquer des produits tels que du contreplaqué stratifié, des meubles en kit et du charbon activé; le rotin, quant à lui, est utilisé pour les meubles et potentiellement comme matériau de remplacement osseux. La grande variété de produits potentiels offre aux producteurs un large éventail d’options et une flexibilité accrue en période de tension sur les marchés.
  • Le bambou et le rotin ont une longue histoire dans de nombreuses sociétés. La création de nouveaux produits peut s’appuyer sur les compétences existantes et est ainsi plus susceptible d’être adoptée par les parties concernées qu’une technologie entièrement nouvelle.
  • La nature légère et la division linéaire du bambou le rendent relativement plus facile à travailler que le bois. Cela donne aux agriculteurs, dont beaucoup sont des femmes, la possibilité d’apporter une première transformation au produit, ce qui accroît sa valeur ajoutée.
  • Le rotin est une plante essentielle pour de nombreuses communautés pauvres. Certaines communautés rurales du Laos, du Cambodge et du Vietnam tirent 50 % de leurs revenus monétaires des produits du rotin.
  • Le bambou peut être cultivé sur un sol périphérique, peut être intercalé entre d’autres cultures, requiert peu d’intrants et pousse très rapidement – ce qui en fait une ressource essentiellement «renouvelable».

Au cours des vingt dernières années, les travaux de l’INBAR dans le monde ont démontré que le bambou et le rotin peuvent générer de nouvelles sources de revenus et une meilleure qualité de vie pour les populations rurales grâce à la création de petites entreprises, d’entreprises sociales et de groupes communautaires et de femmes. Le financement fourni par le seul FIDA a permis la création d’une cinquantaine d’entreprises et de coopératives et a créé environ 250 000 emplois. Ce sont des approches qui peuvent fonctionner pour plus de 50 pays producteurs de bambou dans les régions tropicales et subtropicales à travers le monde.

Projets en cours

Projets associés avec l'ODS 1

Projets associés avec l'ODS 1

Centre de ressources

Centre de ressources

View all