Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin

Séances parallèles et cérémonie de clôture du deuxième Congrès mondial sur le bambou et le rotin

Actualité

Séances parallèles et cérémonie de clôture du deuxième Congrès mondial sur le bambou et le rotin

Des dirigeants de haut niveau de l’INBAR et des organisations partenaires ont pris la parole lors de la cérémonie de clôture du BARC 2022.

Le BARC 2022 s’est conclu par des discussions animées lors de sessions parallèles et des messages inspirants de la part de dirigeants de haut niveau.

Au 8 novembre 2022, plus de 30 sessions parallèles ont été lancées dans le cadre du deuxième Congrès sur le bambou et le rotin (BARC 2022) organisé à Pékin.

Les thèmes des sessions ont été répartis en quatre domaines thématiques : La voie vers la neutralité carbone ; Industrie verte et relance économique ; Matériaux innovants et développement du marché ; et Travailler ensemble pour un développement inclusif et vert.

Les réunions se sont tenues sans interruption tout au long de la journée via un format hybride. Les participants et les conférenciers du monde entier se sont connectés pour faire des présentations lors de sessions portant des titres tels que « Faciliter le commerce international des produits en bambou et en rotin », « équipements de recherche et développement et fabrication intelligente », « Bambou : une ressource pour générer des partenariats et faire face au changement climatique » et plus encore.

La session 2.2 « Séminaire international sur les solutions basées sur la nature pour la revitalisation rurale » a été co-organisée par l’ « Organisation Internationale pour le Bambou et le Rotin » ‘International Bamboo and Rattan Organization’ (INBAR), le « Jardin botanique tropical de Xishuangbanna, l’Académie chinoise des sciences » ‘Xishuangbanna Tropical Botanical Garden, Chinese Academy of Sciences’ (CAS-XTBG), l’ « Institut de recherche sur la biodiversité de l’Asie du Sud-Est, l’Académie chinoise des sciences » ‘Southeast Asia Biodiversity Research Institute, Chinese Academy of Sciences (CAS-SABR)’, le « Centre international pour le développement intégré des montagnes » ‘International Center for Integrated Mountain Development’ (ICIMOD), « Centre pour l’avenir des montagnes » ‘Center for Mountain Futures’ (CMF) et l’ « Université des finances et de l’économie du Sud-Ouest » ‘Southwestern University of Finance and Economics’, en mettant l’accent sur le thème de l’industrie verte et de la reprise économique.

Le professeur Xu Jianchu, Directeur du Centre international pour le développement intégré des montagnes, a parlé de l’importance de l’agroforesterie dans les régions montagneuses.

La revitalisation rurale vise à améliorer les opportunités d’emploi et à renforcer les moyens de subsistance dans les petites villes et villages, en forgeant des liens entre les économies rurales et urbaines. La session a donc attiré des scientifiques et des professionnels dans les domaines allant de la conservation de la biodiversité, l’écologie, la protection de l’environnement, le développement rural, la coopération régionale et le développement. Étaient également présents des représentants d’organisations de finance verte, de commerce et de neutralité carbone, des responsables gouvernementaux locaux, des agences de planification, d’investissement et d’aide, des entrepreneurs, des ONG, etc. La session visait à approfondir notre compréhension des modèles globaux de biodiversité dans le monde, à présenter les meilleures pratiques pour les interactions entre l’homme et la nature et à encourager le renforcement des capacités ainsi qu’à sensibiliser le public. En fin de compte, l’objectif principal de la session était de cultiver une nouvelle approche multipartite de la conservation de la biodiversité et du développement durable. Les intervenants sont parvenus à un large consensus sur la nécessité d’une approche collaborative non seulement entre les parties prenantes, mais aussi entre la nature et les humains, désignant les solutions basées sur la nature comme des « clés » essentielles pour débloquer le type de mécanismes de transformation dont notre monde a besoin pour stimuler une transition verte.

La session 4.6 « Séminaire international sur les clusters de bambou et de rotin pour le développement régional et la transition verte » a été organisée par « Alliance nationale d’innovation forestière et herbagère de l’industrie du bambou et du rotin (Chine) » ‘National Forestry and Grassland Innovation Alliance of Bamboo and Rattan Industry (China)’, « Cluster de marque de bambou et de rotin de Chine » ‘China Bamboo and Rattan Brand Cluster’, « Centre international pour le bambou et le rotin » ‘International Centre for Bamboo and Rattan’ (ICBR), l’INBAR, et l’Université des finances et de l’économie du Sud-Ouest se focalisant sur le thème « Travailler ensemble pour un développement inclusif et vert ».

Li Lan, Directrice du développement industriel de l’ICBR, a présenté le secteur chinois du bambou et le développement de plateformes collaboratives en bambou.

Le « développement de clusters » est un type de développement économique qui a attiré l’attention au cours des dernières décennies. Il s’agit généralement d’une initiative-cadre qui unit différentes chaînes industrielles et entreprises interdépendantes dans un effort de collaboration. En particulier, il est intéressant de noter que le « développement de clusters » est remarquable pour stimuler à la fois la croissance urbaine et rurale. Mais comment adresser au mieux les clusters bambou et rotin pour accélérer la transition verte ? La session s’est penchée sur cette question en mettant l’accent sur la mise en œuvre d’actions coordonnées et de partenariats stratégiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement des secteurs du bambou et du rotin. Étaient présents des parties prenantes de pays producteurs de bambou et de rotin, des organisations du financement vert, du commerce et neutralité carbone, etc. Leur objectif était de combler les écarts entre la technologie, le personnel, les marchés et le commerce, en favorisant le dialogue entre les différents acteurs. Des solutions potentielles ont été proposées par les orateurs sur la meilleure façon d’organiser les industries, les marchés et la coopération commerciale d’une manière équitable afin de promouvoir la croissance économique en vue d’un développement régional durable.

At the day’s end, participants and speakers alike were buzzing with energy. Energetic discussions had led to concrete outcomes and recommendations, which generated a deep sense of trust and collaboration between the diverse stakeholders.

À la fin de la journée, les participants et les conférenciers étaient bien animés. Des discussions énergiques ont débouché sur des résultats concrets et des recommandations, qui ont généré un profond sentiment de confiance et de collaboration entre les diverses parties prenantes.

Ce sentiment d’excitation avait grandi tout au long de la journée. Enfin, elle a atteint son point culminant lors de la convocation de la Cérémonie de clôture.

Tout d’abord, Lu Wenming, Directeur adjoint de l’INBAR, a prononcé un discours dans lequel il a annoncé la clôture officielle du BARC 2022. Une vidéo dynamique a ensuite été diffusée sur le processus du congrès, permettant à ceux qui n’avaient pas pu assister en personne de ressentir l’excitation de l’événement.

Ensuite, Xia Jun, Directeur adjoint du Département de la coopération internationale de l’Administration d’État des forêts et des prairies de Chine (NFGA), a souligné le rôle que jouent le bambou et le rotin dans les pays du monde entier en tant que solutions basées sur la nature qui peuvent résoudre simultanément de nombreux problèmes épineux, de la restauration du paysage à l’amélioration des moyens de subsistance en milieu rural.

Enfin, Yin Gangqiang, Directeur adjoint du Centre international pour le bambou et le rotin (ICBR), a salué le travail accompli par l’INBAR au cours des 25 dernières années depuis sa création, réaffirmant le travail du Gouvernement chinois pour soutenir l’INBAR afin de faciliter sa mission de développement durable mondial avec le bambou et le rotin.

Les intervenants ont également salué l’Initiative « Bambou comme substitut au plastique », lancée dans le cadre de la Cérémonie d’ouverture du BARC 2022 le 7 novembre, et ont souligné son importance pour la réalisation de l’avenir commun de l’humanité ainsi que pour la réalisation des objectifs de restauration, de conservation et de réduction de la pauvreté. Ils ont ensuite noté que l’événement et l’initiative avaient suscité une grande attention dans les médias, tant au pays qu’à l’étranger, le citant comme la preuve de l’impact durable que ce Congrès aura sûrement, et ont en outre noté l’effusion de soutien reçu jusqu’à présent des chercheurs, des entrepreneurs et d’autres qui souhaitent faire leur part pour entreprendre l’initiative.

Le Congrès a insufflé une bonne dose de vigueur à la conversation sur le développement durable. L’élan se rassemble dans le monde entier pour une action significative. C’est maintenant à nous de perpétuer l’héritage de BARC et de réaliser le véritable potentiel du bambou et du rotin pour laisser un avenir plus vert et plus propre aux générations futures.

Related Publications

Bamboo as a Substitute for Plastic Initiative

The Bamboo as a Substitute for Plastic Initiative, initially proposed by Chin...

Le bambou comme alternative au plastique: Fiche descriptive

Le bambou peut fournir des solutions à base biologique à faible émission de c...